Nous nous engageons à prendre en charge votre douleur…

Soulager la douleur est un acte essentiel, tant par obligation éthique, morale, déontologique (article 37 du Code de déontologie modifié par le décret N°2010-107 du 29 janvier 2010), que légale (article 710 3-1 du Code de la Santé Publique modifié par la loi N°99-447 du 9 juin 1999).
Pour faire face à ce "défi de la douleur", la Polyclinique de Blois met à disposition des patients les moyens matériels et humains nécessaires. L'évolution constante de la prise en charge de la douleur oblige à un entretien permanent des connaissances et des matériels (nouveaux médicaments, nouvelles techniques).

Le C.L.U.D. (Comité de Lutte contre la Douleur) créé en 2004 à la Polyclinique de Blois, a pour mission de coordonner les actions de lutte contre la douleur,  menées au sein de l’établissement. C’est une structure institutionnelle constituée par un groupe de travail restreint expert en douleur et une équipe pluridisciplinaire.

Il se réunit en séance plénière 3 fois par an et établit un bilan d’activité annuel communiqué à l’ensemble de l’établissement.
Le C.L.U.D a pour but de susciter et d’animer une véritable « culture douleur », de favoriser le développement de la formation continue du personnel.


Nos Missions

¤ Elaboration et mise en place de protocoles sur la prévention et le traitement de la douleur
¤ Information et formation continue de l’ensemble des professionnels de l’établissement
¤ Prise en compte de la demande des patients à l’aide du questionnaire de satisfaction donné lors de l’hospitalisation
¤ Travailler en collaboration avec l’équipe qualité dans le cadre de la procédure d’accréditation et renforcement des échanges ville/Polyclinique de Blois dans une démarche réseau
¤ Enquête sur la prise en charge de la douleur (personnels et patients)
¤ Participation à la consultation douleur
¤ Développement de la recherche clinique sur la douleur

Projets 2018

- Améliorer les points soulevés par la cartographie des risques à l’aide du service qualité,
- Poursuivre notre travail d’échanges au sein de l’Interclud avec Théraé,
- Poursuivre les formations en interne,
- Poursuivre les audits et les exploiter,
- Renforcer les méthodes non médicamenteuses, démarrer notamment un travail aux urgences dans la prise en charge des enfants et aux soins externes.
- Améliorer notre communication patients.

Avez-vous mal ?

Pour nous aider à adapter votre traitement, vous devez nous dire « combien » vous avez mal.

Votre infirmière vous proposera régulièrement de « chiffrer » votre douleur de 0 à 10. L’équipe soignante pourra alors adapter les doses de calmants en fonction de l’évolution de la douleur.